Lampes de luminothérapie : tout savoir sur leur durée de vie


2948 vues
Lampes de luminothérapie : tout savoir sur leur durée de vie

La luminothérapie est de plus en plus connue du grand public, notamment (voire quasi-exclusivement) dans les pays de l'hémisphère nord qui connaissent une chute drastique du taux d'ensoleillement en automne et en hiver. Après s'être imposée comme un équipement indispensable à tous les foyers dans les pays scandinaves, la lampe de luminothérapie fait son apparition en France, équipant principalement les régions qui connaissent des hivers longs et rudes.

En comprenant le fonctionnement d'une lampe de luminothérapie, l'utilisateur va pouvoir soulager, voire éliminer complètement les symptômes de son Trouble Affectif Saisonnier (TAS), mais aussi remédier à ses troubles du sommeil, à sa fatigue chronique et à son humeur changeante pendant plusieurs années, à condition d'opter pour un modèle de qualité et l'entretenir dans les règles de l'art. On vous dit tout dans cet article.

La lampe de luminothérapie : un investissement rapidement amorti

Dans les années 1990 et 2000, l'achat d'un dispositif de luminothérapie émettant une lumière artificielle simulant celle du soleil avec une intensité lumineuse de 10 000 lux s'apparentait à un investissement lourd. Aujourd'hui, avec l'évolution des modes opératoires, la meilleure maîtrise de la température lumineuse, de l'Indice de Rendu des Couleurs (IRC) et de l'intensité lumineuse en lux, les fabricants ont pu réduire les coûts de revient de leurs lampes de luminothérapie et de leurs réveils simulateurs d'aube, avec une fourchette de prix abordable qui convient au grand public.

Les lampes de luminothérapie les plus abordables, qui affichent généralement une intensité lumineuse de 2 500 lux, sont vendues entre 70 et 100 €. Les meilleurs modèles culminent à 300 €. La différence de prix s'explique par plusieurs critères : l'intensité de lumineuse (les meilleurs modèles émettent à 10 000 lux, ce qui permet de réduire la durée des séances de luminothérapie), une température lumineuse comprise entre 5 500 et 6 500° K (pour simuler le spectre complet de la lumière naturelle) et un Indice de Rendu des Couleurs qui dépasse généralement les 85/100.

Les lampes de luminothérapie à lumière blanche qui simule le mieux le spectre de la lumière naturelle sont plus grandes et donc plus encombrantes, avec une hauteur comprise entre 30 et 70 cm. Vous les trouverez sous plusieurs formes : rectangulaire, carrée ou ovale, le plus souvent. La forme de la lampe de luminothérapie n'impacte ni sa durée de vie, ni son efficacité. Vous pouvez faire votre choix selon des critères purement esthétiques.

La question de la durée de vie des lampes de luminothérapie pose aussi celle de la rentabilité de l'investissement. A ce niveau, tout dépend de la l'altération de la qualité de vie et du confort de l'utilisateur au quotidien. S'il souffre chaque hiver d'un Trouble Affectif Saisonnier (TAS) ou d'un épisode dépressif similaire, avec des retombées sur le cycle éveil – sommeil, des épisodes d'insomnie et/ou d'hypersomnie, de la fatigue chronique qui ne disparaît pas avec le repos, des comportements alimentaires excessifs (boulimie ou anorexie) et d'autres symptômes associés à la carence de l'exposition à la lumière du jour, la lampe de luminothérapie pourra être amortie dès les premiers mois.

Quelle est la durée de vie moyenne d'une lampe de luminothérapie ?

La durée de vie de la lampe de luminothérapie va dépendre de sa conception. Si elle embarque une ampoule à spectre complet amovible, que l'on peut donc changer lorsqu'elle cessera d'éclairer, votre lampe de luminothérapie pourra durer une quinzaine d'années sans problème, pour peu que vous l'entreteniez dans les règles de l'art et qu'elle ne subisse pas de chocs. Si le modèle que vous avez ne propose pas une ampoule à spectre complet amovible, alors la durée de vie de votre lampe de luminothérapie sera égale à celle de l'ampoule utilisée. Notez toutefois que les lampes de luminothérapie qui embarquent une ampoule amovible proposent généralement des ampoules de qualité moyenne qui doivent être changées au moins une fois dans l'année, selon l'intensité de l'utilisation.

Les lampes de luminothérapie destinées à traiter les symptômes du Trouble Affectif Saisonnier affichent des durées de vie très différentes. Les modèles amovibles d'une intensité lumineuse de 10 000 lux nécessitent le changement de l'ampoule fluorescente tous les trois ans, selon l'intensité de l'utilisation. En effet, après trois ans d'utilisation régulière pendant l'automne et l'hiver, l'ampoule fluorescente de luminothérapie subit des changements chimiques qui l'empêchent d'émettre une bonne lumière à spectre complet.

Vous allez donc devoir changer l'ampoule même si elle éclaire toujours si vous souhaitez continuer à profiter de séances de luminothérapie efficaces. On vous conseille donc de noter la date de changement de l'ampoule pour des raisons évidentes de praticité.

Nous assistons depuis 2 ans à l'émergence de lampes de luminothérapie dites « Light Pad », qui embarquent plusieurs puces LED spéciales capables d'émettre une lumière à spectre complet de belle qualité avec une intensité lumineuse de 10 000 lux, un Indice de Rendu de Couleurs (IRC) de 85 et une température lumineuse de 6 000 à 6 500° K. Ces puces affichent une très longue durée de vie, estimée à environ 60 ans. Forcément, ces modèles coûtent jusqu'à deux fois plus cher que les autres.

Enfin, les lampes de luminothérapie dites « solaires », qui facilitent la synthèse de la vitamine D pour pallier aux éventuelles carences, embarquent des ampoules fluorescentes avec une durée de vie d'environ 1 000 heures d'utilisation. Si l'on part sur une séance de luminothérapie de 30 minutes par jour de septembre à mars (automne et hiver), la durée de vie de votre lampe de luminothérapie « solaire » sera comprise entre 9 et 10 ans !