Comme fonctionne la luminothérapie ?


2930 vues
Comme fonctionne la luminothérapie ?

La luminothérapie médicale appliquée aux dérèglements du rythme circadien repose sur un principe simple : expose les yeux à une lumière intense, simulant le spectre et la longueur d'onde des rayons du soleil pour combler les éventuelles carences, notamment en hiver.

La lumière pénètre donc depuis les yeux, le long des voies rétino-hypothalamiques, jusqu'au noyau suprachiasmatique situé au centre dans l'hypothalamus du cerveau. Le noyau suprachiasmatique est également appelé « horloge biologique », car il régule notre sommeil, notre humeur et nos niveaux d'énergie vitale. De là, il se déplace vers la glande pinéale. Lorsque la lumière atteint la rétine, elle est transmise par des impulsions nerveuses à la glande pinéale qui est responsable de la sécrétion de mélatonine.

Réguler l'horloge interne du corps

Le contrôle de la sécrétion de la mélatonine et de la sérotonine par l'apport de lumière peut aider à modérer l'horloge interne du corps, également connue sous le nom de rythme circadien. Ce processus complexe déclenche des changements hormonaux et neurochimiques qui interviennent sur :

  • la température du corps ;
  • la sécrétion de mélatonine ;
  • la sécrétion de sérotonine ;
  • les niveaux des neurotransmetteurs liés au rythme circadien.

Ces changements biologiques se traduisent in fine par des modifications assez rapides de notre horloge biologique et de notre rythme circadien, ce qui affecte notre qualité de vie. Toute carence se traduit par des dysfonctionnements physiologiques, et c'est justement à ce niveau qu'intervient la luminothérapie médicale.

Comment fonctionne la luminothérapie qui simule le spectre du soleil ?

La luminothérapie est un traitement non pharmacologique et non invasif qui consiste à s'exposer à une lumière artificielle émise par une lampe de luminothérapie pour modifier le rythme circadien et rééquilibrer le cycle éveil - sommeil. Dans les troubles liés à l'humeur comme la dépression, le coup de blues hivernal, la déprime ou encore l'irritabilité, l'objectif global de la luminothérapie est d'augmenter la photopériode, de diminuer les niveaux de mélatonine pendant la journée et de l'augmenter pendant la nuit, ce qui améliore le sommeil et diminue drastiquement les symptômes de la dépression.

Le mécanisme d'action de la luminothérapie repose sur l'activation des ganglions rétinaux pour supprimer la synthèse de la mélatonine pendant la journée. Depuis des décennies, la lumière vive est utilisée comme thérapie de première ligne pour les dépressions saisonnières (également appelées Troubles Affectifs Saisonniers, ou « TAS »). Elle est également utilisée pour le traitement des dépressions non saisonnières comme moyen de moduler la mélatonine et de réguler l'humeur.

La dépression saisonnière est un schéma récurrent d'épisodes dépressifs provoqués par de courtes photopériodes durant les mois d'hiver, ou toute l'année dans les régions qui affichent un ensoleillement nul (certaines régions dans les pays scandinaves) ou faible. Dans les épisodes de dépression, les changements du rythme circadien ont généralement des effets sur le sommeil et les niveaux d'hormones. Certaines études ont montré que les patients souffrant de dépression saisonnière présentaient des niveaux anormaux de mélatonine, notamment une augmentation de la mélatonine diurne et des retards de phase dans la libération de mélatonine nocturne, bien que les résultats ne soient pas cohérents dans toutes les études.

La luminothérapie peut également être utilisée pour aider à réguler le sommeil et l'humeur en cas de décalage horaire ou de troubles du sommeil induits par un travail de nuit (et donc un sommeil pendant la journée) ou encore lorsque les travailleurs doivent évoluer dans des lieux non éclairés par la lumière du jour. Dans le cas des voyages qui s'étendent sur plusieurs fuseaux horaires, la synchronisation du cycle lumière - obscurité est modifiée, ce qui entraîne des désalignements temporels dans le système circadien.

Ce dérèglement de l'horloge biologique peut entraîner de la fatigue et une mauvaise qualité de sommeil. Lorsqu'il est récurrent, il peut également causer de larges déficiences physiologiques, notamment une augmentation des troubles gastro-intestinaux et une augmentation du risque de développer un syndrome métabolique, une forme de diabète, des maladies cardiaques et certaines formes de cancer.

Dans de tels cas, une lumière vive artificielle émise par une lampe de luminothérapie de 10 000 lux peut être utilisée pour aider le système circadien à s'adapter à des schémas d'exposition à la lumière irréguliers. Le moment de l'exposition à la lumière vive est essentiel pour obtenir les effets souhaités de la thérapie. Par exemple, il est conseillé aux travailleurs de nuit de suivre une luminothérapie le soir pour supprimer la mélatonine et augmenter la vigilance nocturne.

En cas de décalage horaire, le moment optimal de la luminothérapie dépend de la direction du voyage, vers l'est ou vers l'ouest, et du nombre de fuseaux horaires traversés. Pour un voyage vers l'est, l'horloge circadienne doit avancer par phase, et vice versa pour un voyage vers l'ouest. La luminothérapie associée à des suppléments de mélatonine s'est avérée bénéfique pour la remise à l'heure du temps circadien, tant dans le cadre du travail nocturne que du décalage horaire.

Comment fonctionne la thérapie par la lumière rouge (TLR) ?

Les photons de la lumière rouge et infrarouge proche (ou « SPIR », pour Spectroscopie dans l'infrarouge proche) stimulent les électrons, ce qui aide à rompre les liaisons de l'oxyde nitrique pour que les ions « H+ » puissent se déplacer plus efficacement dans le processus, ce qui donne plus d'énergie ATP pour alimenter les cellules et l'ensemble du corps.

Plus vos cellules créent efficacement de l'énergie sous forme d'ATP par la respiration cellulaire, plus votre corps devient performant, avec une belle sensation de bien-être. La lumière rouge et SPIR stimule les mitochondries et agit contre l'oxyde nitrique et le stress oxydatif qui affaiblissent nos cellules et ralentissent le fonctionnement de l'organisme. Les avancées de la technologie ont rendu les dispositifs de lumière rouge et SPIR efficaces et abordables, dans le confort du domicile des utilisateurs.

Luminothérapie Comment ça fonctionne ?