Les réveils simulateurs d'aube sont-ils vraiment efficaces ?


3003 vues
Les réveils simulateurs d'aube sont-ils vraiment efficaces ?

Chaque matin, c'est la même histoire. Votre alarme sonore retentit, brusquant votre organisme et vous réveillant avec une raideur à la nuque, un mal de tête, des yeux qui se referment et qui s'éblouissent à la lumière du jour. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le réveil n'a pas forcément à être une torture… pour peu que vous dormiez suffisamment longtemps. Avec un réveil simulateur d'aube, vous allez pouvoir agir sur la première étape de votre journée pour booster votre qualité de vie.

Plus qu'un simple réveil, le simulateur d'aube vous aidera à rééquilibrer votre horloge interne, à synchroniser votre cycle éveil – sommeil avec les stimuli de votre environnement (notamment le cycle jour – nuit) et à améliorer votre humeur, à condition de bien savoir comment ça fonctionne. Mais est-ce vraiment efficace ? On vous dit tout dans cet article de synthèse !

Le réveil simulateur d'aube et la synchronisation jour – nuit

Si vous êtes un lève-tard, le contrôle de la quantité de lumière naturelle à laquelle vous êtes exposé immédiatement après votre réveil et tout au long de la journée peut vous aider à vous lever de bon pied et à attaquer votre journée dans les meilleures dispositions. En effet, vos yeux possèdent des récepteurs de lumière, au niveau de la rétine, qui mesurent la luminosité et l'intensité de la lumière qui vous entoure, envoyant un signal au cerveau pour le synchroniser avec le cycle jour – nuit.

En somme, si la lumière naturelle, ou une lumière artificielle qui la simule (intensité lumineuse de 10 000 lux à distance de 15 à 30 cm, température lumineuse comprise entre 5 500 et 6 500° K et Indice de Rendu des Couleurs de plus de 75), pénètre dans vos yeux, votre cerveau se met en mode « Jour » et vous donne l'énergie dont vous avez besoin pour vaquer à occupations. Vous êtes alerte et actif. Si la lumière du jour venait à manquer, le cerveau se met en mode « Nuit », et votre cerveau libère les hormones du sommeil, notamment la mélatonine, ce qui vous rend somnolent et détendu.

Au réveil, il est conseillé d'ouvrir immédiatement les rideaux et de laisser entrer la lumière du jour, afin d'envoyer un signal à votre cerveau. Seulement voilà : chez la majorité des personnes, le fait de passer de l'obscurité à une luminosité élevée provoque des maux de tête, un éblouissement, une fatigue oculaire, etc. De plus, nous sommes nombreux à devoir nous lever au petit matin, parfois avant que le jour ne se lève.

La science a démontré que si l'éclairage s'intensifie de manière progressive, selon un rythme bien déterminé pour simuler un vrai lever du soleil, notre organisme devient encore plus réceptif à la lumière, qu'elle soit naturelle ou artificielle. Et c'est ici qu'intervient le réveil simulateur d'aube, qui enclenche un lever du soleil artificiel entre 15 et 60 minutes avant l'heure habituelle du réveil. Votre organisme a donc tout le loisir de sortir de la torpeur du sommeil de manière progressive, sans brusquer votre cerveau. Résultat : vous vous réveillez sans mal de tête et sans fatigue oculaire !

La simulation de l'aube peut-elle rééquilibrer le rythme circadien et l'horloge interne ?

Les premières techniques de simulation de l'aube ont été brevetées en 1890 pour créer un lever de soleil artificiel, sans grand succès. Le réveil simulateur d'aube tel que nous le connaissons aujourd'hui n'a vu le jour qu'en 1973, dans un contexte marqué par l'accélération des découvertes sur la réceptivité du cerveau à la lumière du jour par le biais de la sécrétion de la mélatonine, hormone du sommeil, et de la sérotonine, hormone du bien-être.

Lorsque le Dr David Avery a découvert que les rythmes circadiens des animaux étaient sensibles aux lumières faibles qui s'élevaient progressivement en intensité, signalant un lever du soleil ou l'approche de la pénombre, les recherches sur la réceptivité du cerveau humain aux changements de la lumière naturelle se sont intensifiées. Le but d'une aube artificielle est de faire avancer l'horloge biologique d'une personne qui a un rythme circadien déséquilibré.

Une fois l'équilibre atteint, on cherchera à consolider ce cycle physiologique en se réveillant chaque matin avec une simulation d'aube. Résultat : votre cycle éveil – sommeil devient votre allié, puisque votre sommeil est sain et réparateur, et votre réveil est doux et progressif. Votre cerveau n'est pas brusqué par un réveil sonore et votre organisme retrouve la sérénité. Vos fonctions vitales sont améliorées, et vous pouvez dire adieu à la somnolence diurne, aux baisses d'énergie, aux maux de tête matinaux et à la fatigue chronique ou asthénie.

Ce processus peut donner des résultats grâce à la courbe de réponse en phase. La lumière du matin est plus efficace pour faire avancer l'horloge biologique que les autres formes de luminothérapie ou de signaux lumineux qui peuvent se produire plus tard dans la journée. Lorsque la simulation de l'aube est de qualité et qu'elle se fait dans une chambre parfaitement sombre, elle peut faire effet quelle que soit la saison, même lors du solstice d'hiver !

Notons également que le réveil simulateur d'aube est un excellent complément pour ceux qui utilisent une lampe de luminothérapie pour traiter les symptômes du Trouble Affectif Saisonnier (TAS), d'une dépression péri-annuelle, d'un trouble du sommeil récalcitrant, d'une fatigue chronique ou encore d'un manque d'énergie pendant la journée. Le combo réveil simulateur d'aube et séance matinale de luminothérapie à 10 000 lux pendant une trentaine de minutes changera sans doute votre vie et vous aidera à passer des journées productives, tout en ayant l'assurance de trouver le sommeil facilement à l'heure du coucher.